Vous pouvez nous contacter du lundi au vendredi de 8h00 à 18h00 au 01.55.34.24.24.

Contacter FHCOM
 

Actualités

Maisons Pierre, pionnier de la maison à énergie positive pour tous !

La maison à énergie positive inscrite dans l’ADN de Maisons Pierre

Depuis plus de 30 ans, Maisons Pierre concrétise le rêve N° 1 de près de 9 Français sur 10 : devenir propriétaire de leur maison neuve. Pour cela, l’entreprise s’impose une exigence constante et mène une réflexion poussée sur la qualité, en intégrant dans ses maisons des solutions innovantes et durables. Une approche qu’elle poursuit aujourd’hui dans le cadre de la maison à énergie positive.


Précurseur de la maison durable et performante
Précurseur en matière d’économies d’énergie et de confort, Maisons Pierre a été le premier constructeur, il y a 20 ans, à utiliser la mousse polyuréthane pour l’isolation de ses maisons. Ce matériau est aujourd’hui considéré comme LA référence du secteur. Toujours en avance sur son marché, l’entreprise a également été la première en France à intégrer le chauffage à effet Joule sous la RT2012. Dès juin 2015, ce dispositif a ainsi permis de réduire significativement la facture énergétique, mais aussi de conjuguer simplicité d’utilisation et faibles coûts d’entretien. En l’associant à des solutions industrielles innovantes (chauffe-eau thermodynamique, radiateurs à pilotage intelligent, pompe à chaleur, volets roulants à énergie solaire, gestionnaire d’énergies et domotique…), Maisons Pierre parvient aujourd’hui, dans ses maisons RT2012, à diviser par 3 la facture de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire. Depuis 2013, le constructeur propose ainsi des habitations qui sont en moyenne plus performantes de 19 % par rapport au niveau imposé par la réglementation. La marque s’impose ainsi comme LA référence en matière de constructions neuves énergétiquement efficaces, répondant aux attentes des Français, qui souhaitent faire des économies sur leur facture d’énergie et qui sont également soucieux de la protection de l’environnement.


Demain, des maisons positives pour tous !
À cela s’ajoute la capacité de Maisons Pierre d’offrir un rapport qualité/prix extrêmement compétitif. Et, pour y parvenir, pas question d’économiser sur les matériaux ou la qualité de construction, bien au contraire. Grâce à un grand volume d’activité (1500 maisons construites chaque année en moyenne ; 5 maisons livrées par jour), mais aussi aux liens étroits qui l’unissent aux principaux fabricants français du marché, le constructeur est en mesure de proposer des maisons performantes à des tarifs très attractifs.

C’est dans cet état d’esprit qu’il travaille depuis 3 ans avec ses partenaires autour du projet COMEPOS pour ériger des maisons à énergie positive accessibles au plus grand nombre. D’ailleurs, les 2 premières sont d’ores et déjà bâties. Encore en phase de tests, leur prix à l’achat n’a pas été précisément défini, mais devrait se situer entre 115 000 et 140 000 euros, selon les modèles, pour une surface comprise entre 85 et 100 m2 en moyenne, soit une véritable performance !

 


RBR2020 : un défi de taille pour le secteur de la construction

Alors que la RT2012 s’intéresse uniquement à l’aspect thermique, imposant la construction de maisons consommant moins de 50 kWh par m2 et par an, la prochaine réglementation RBR2020 donnera une place prépondérante aux énergies renouvelables et à la réduction des émissions de gaz à effet de serre. Elle exigera ainsi que les futures habitations aient une faible empreinte carbone et produisent plus d’énergie qu’elles n’en consomment : c’est ce que l’on appelle la « maison à énergie positive ». Au-delà d’une accélération des efforts engagés par la France au travers de son Plan Climat, c’est un véritable changement de paradigme auquel nous assistons avec cette mesure. Un challenge que Maisons Pierre a déjà commencé à relever !

Produire plus, consommer moins
Premier consommateur d’énergie en France, le secteur du bâtiment sera donc en première ligne de cette (r)évolution, qui se traduira par une nouvelle réglementation environnementale encore plus exigeante que la précédente. En plus de devenir passive, c’est-à-dire de présenter de faibles besoins en matière de chauffage, la maison à énergie positive sera également productrice nette d’énergie (production supérieure à la consommation). Pour parvenir à un tel résultat, il faut à la fois réduire les besoins énergétiques pour s’orienter vers un bâtiment basse consommation, mais aussi mettre en place des dispositifs de production, de stockage et de réutilisation d’énergies renouvelables. Une équation complexe, qui s’inscrit au cœur du projet COMEPOS de l’ADEME, auquel participe Maisons Pierre, leader de la construction de maisons individuelles en Île-de-France.


Des maisons plus respectueuses de l’environnement
Grâce à la mise en œuvre de matériaux innovants, ainsi qu’à l’utilisation de sources d’énergie propres (panneaux solaires), les maisons positives de Maisons Pierre contribuent pleinement au développement durable. Le choix du terrain, l’orientation ou encore les  techniques de construction répondent également aux défis environnementaux actuels.

COMEPOS : une démarche vertueuse et pionnière
L’objectif initial du projet COMEPOS consiste à mesurer l’impact énergétique et environnemental des usages des résidents d’une maison à énergie positive, afin d’établir un référentiel crédible dans la perspective de la RBR2020. En résumé, il s’agit de passer de la théorie à la pratique ! Cette initiative, inédite en Europe, va ainsi permettre de mesurer l’impact des choix constructifs sur le confort dans les maisons, les économies d’énergie et la réduction des émissions de CO2. Un objectif ambitieux, que Maisons Pierre contribue donc à atteindre.

Débuté en 2013, ce programme entre aujourd’hui dans sa phase expérimentale avec l’inauguration des premières constructions. Si chacune est unique et a ses propres caractéristiques (taille, dispositifs intégrés…), toutes ont en commun de viser l’excellence. Elles sont aussi l’aboutissement d’une coopération étroite et suivie entre les constructeurs du LCA-FFB (anciennement « Union des Maisons Françaises », dont fait partie Maisons Pierre), des scientifiques (CEA, CNRS, ARMINES et CSTB), ainsi qu’un consortium d’industriels tournés vers l’innovation (Atlantic, Delta Dore, Velux ou encore le groupe Saint-Gobain).


Maisons Pierre ouvre les portes
de ses 2 premières maisons à énergie positive

Maisons Pierre est fier de présenter aujourd’hui ses 2 premiers modèles de maisons positives sur les 5 qu’il s’est engagé à construire dans le cadre du programme COMEPOS. Innovantes, simples d’utilisation, peu énergivores, esthétiques, confortables et durables, elles préfigurent ce que seront les habitations de demain.


Des choix constructifs audacieux et pertinents
La première maison positive de Maisons Pierre a été conçue sur la base de son modèle « Orléans ». D’une surface de 83 m2, elle compte 3 chambres, 1 salle de bains et 1 cuisine ouverte sur un vaste salon-séjour. La seconde repose sur sa référence « Chartres », légèrement plus grande (100 m2) et à l’architecture moderne, puisqu’elle adopte un enduit biton, ainsi qu’un toit recouvert de tuiles noires.

Pour bâtir ces 2 premières maisons à énergie positive, Maisons Pierre n’a pas eu besoin de revoir son mode constructif, ni son niveau actuel d’isolation, qui est déjà plus performant en moyenne de 37 % (Bbio1) par rapport à la réglementation en vigueur. Le matériau utilisé pour l’enveloppe de ses bâtiments, à base de mousse polyuréthane associée à de la laine minérale, représente ainsi ce qui se fait de mieux sur le marché actuellement. :

En revanche, pour répondre aux exigences de la future RBR2020, Maisons Pierre a dû aller encore plus loin, en intégrant des solutions innovantes :

→ Une VMC double flux permettant de récupérer l’air intérieur, qui est dépollué et remis à la température souhaitée, via une résistance interne, avant d’être redistribué dans les pièces à vivre de la maison (salon, chambres…). Ce dispositif permet de brasser l’air à 25 °C en moyenne en été, tout en assurant une consommation moindre d’énergie pour réchauffer l’atmosphère en hiver.
→ Un chauffe-eau thermodynamique dernière génération de marque Aldès, intégrant une pompe à chaleur ultraperformante et permettant de réduire considérablement la consommation énergétique. Ce produit très innovant fonctionne à l’aide d’un fluide réfrigérant naturel présent dans l’air, le CO2, qui assure une chauffe rapide et constante de l’eau.
→ 25 m2 de panneaux photovoltaïques intégrés sur le toit, qui assurent l’indépendance énergétique de la maison. L’énergie ainsi générée alimente la maison pour ses besoins quotidiens, tandis que le surplus de production en journée est stocké dans des batteries lithium, avant d’être redistribué dans le réseau domestique, pour le chauffage ou encore l’éclairage. Ce dispositif permet de rendre la maison autonome jusqu’à 70 % l’hiver et 100 % l’été.
→ Des capteurs d’ensoleillement, installés sur les baies vitrées, actionnent automatiquement les volets roulants en cas de forte chaleur pour maintenir une température idéale en été.
→ Enfin, un triple vitrage en façade nord limite l’entrée de l’air froid en hiver.

Au final, grâce à tous ces dispositifs, on obtient une CEP (Consommation d’Énergie Primaire) de - 19 kWep/m2/an, tandis que la RT2012 fixe ce seuil, pour ce type de maison, à 63,40 kWep/m2/an, confirmant ainsi la dimension « positive » de la maison. Actuellement, sur les constructions RT2012 de Maisons Pierre, la consommation énergétique génère une facture d’une centaine d’euros par mois environ pour une maison de 100 m2. Demain, avec ces nouveaux modèles à énergie positive, ce coût pourrait être divisé par 2.

« L’objectif affiché était de construire un projet présentant un faible impact énergétique. En nous appuyant sur l’enveloppe haute performance proposée en base par Maisons Pierre, nous lui avons associé un système de ventilation double flux. Celui-ci permet d’assurer une double fonction : chauffer le bâtiment, mais aussi garantir la qualité de l’air à l’intérieur. En optant pour un chauffe-eau thermodynamique CO2, les consommations en eau chaude sont réduites au maximum. Afin de tendre vers le bâtiment à énergie positive, une source d’énergie renouvelable a été ajoutée sous la forme de panneaux photovoltaïques. Puis, pour “autoconsommer” l’énergie ainsi produite, l’installation a été couplée à un système de batteries permettant un déphasage entre les moments de production (en journée) et de consommation (le soir). Ce bouquet technique apporte ainsi une réponse aux exigences des bâtiments de demain », commente Alexandre Pugeaut du bureau d’études thermiques AET LORIOT, qui valide les choix technologiques de Maisons Pierre.


Des modèles qui profitent de toute l’expertise Maisons Pierre
Ces 2 premiers modèles bénéficient par ailleurs de l’expérience de Maisons Pierre en matière de confort, d’esthétique et de qualité du bâti. Grâce à des partenariats étroits avec les principaux fabricants français, les matériaux se révèlent solides et durables. Les différents artisans intervenant sur ces chantiers ont été sélectionnés pour leur sérieux et leurs compétences.

Côté confort, les maisons à énergie positive du constructeur sont connectées et pilotables à distance : volets roulants, chauffage, éclairage… Elles disposent également de capteurs permettant de mesurer de façon combinée la qualité de l’air (COV) et le taux de CO2 dans les pièces à vivre, favorisant la régulation de la ventilation en fonction des besoins. Un dispositif qui limite donc la production énergétique dédiée à ce poste, tout en assurant un air sain dans la maison.

Enfin, ces modèles profitent d’une architecture et d’un design soignés, qui en font des lieux de vie à la fois très agréables et fonctionnels. Circulation fluide entre les différentes pièces et optimisation intelligente de l’espace promettent ainsi des habitations où l’on se sent bien !


Un premier test grandeur nature
La maison d’Aulnay-sous-Bois, en Seine-Saint-Denis, est destinée à servir de maison modèle pour présenter les innovations de Maisons Pierre en matière de maison à énergie positive. Quant à celle d’Ozoir-la-Ferrière, en Seine-et-Marne, elle est actuellement habitée par une famille de 4 personnes. Les améliorations réalisées sur cette construction pour la rendre positive ont été intégralement prises en charge par Maisons Pierre. En échange, ses propriétaires ont accepté que leurs données de consommation soient étudiées. L’objectif est de confirmer les choix constructifs, ainsi que la pertinence des produits intégrés, en vue d’établir un référentiel dans le cadre du projet COMEPOS.

En 2017, Maisons Pierre poursuivra la construction de 3 autres maisons à énergie positive, comme il s’y est engagé. Dès 2018, voire avant si les résultats des tests sont positifs, il sera ainsi en mesure de proposer ses premiers modèles à la vente.


Témoignage de M. et Mme Chapoulaud, propriétaires de la première maison à énergie positive signée Maisons Pierre et située à Ozoir-la-Ferrière.

« Nous avons choisi de vivre dans une maison à énergie positive pour 3 raisons : faire des économies, préserver l’environnement et offrir du bien-être à nos enfants. Ce qui nous a séduits dans le projet Maisons Pierre, ce sont les panneaux solaires, ainsi que leurs batteries associées et le chauffage par VMC double flux. Grâce à ce dernier, nous n’avons pas besoin de disposer de radiateurs sur les murs : un vrai gain de place, qui facilite l’aménagement des pièces. De plus, la maison est très bien isolée. Nous ne sentons pas le froid pénétrer à l’intérieur, même lorsque la température extérieure descend en dessous de 0 °C.

Grâce à la domotique embarquée, nous pouvons contrôler à distance nos volets roulants électriques, les lumières ou encore le chauffage. Nous avons vraiment le sentiment de piloter notre maison, comme nous le ferions avec notre voiture. La sonde d’ensoleillement permet, quant à elle, de fermer automatiquement les volets lorsque les températures sont élevées, évitant ainsi qu’il fasse trop chaud dans la maison. Nous pouvons également contrôler la température, le taux d’humidité et la qualité de l’air (niveau de CO2 dans la maison) via notre gestionnaire d’énergie connecté. Enfin, nous surveillons facilement notre production d’énergie, générée par les panneaux solaires.

Enfin, nous sommes vraiment très satisfaits de l’accompagnement des équipes de Maisons Pierre depuis le début du projet. Elles ont été à nos côtés tout au long de la construction et ont su répondre à chacune de nos attentes. »

1 Bbio : besoin bioclimatique de la maison. Cet indice caractérise les besoins en chauffage et en éclairage. Il tient compte de la conception, de l’isolation, du traitement des ponts thermiques et des menuiseries. Plus le gain sur le Bbio par rapport au Bbio_max est important, plus les besoins en chauffage sont faibles.


À propos de MAISONS PIERRE
Fondé en 1984 par Pierre Jude, Maisons Pierre réalise la construction de maisons individuelles dans plus de 25 départements en France, grâce à un réseau de 48 points de vente et 8 centres techniques. L’entreprise couvre aujourd’hui les régions Île-de-France, Bourgogne-Franche-Comté, Centre-Val-de-Loire, Grand-Est, Occitanie, Hauts-de-France, Normandie et Pays de la Loire. Depuis sa création, près de 40 000 familles lui ont accordé leur confiance.
www.maisons-pierre.com


RELATIONS MÉDIAS MAISONS PIERRE : @FHCOM
42, rue des Jeûneurs - 75002 Paris
01 55 34 24 24 - www.fhcom.net
anne.perrot@fhcom.net - emmanuelle.tienvrot@fhcom.net - frederic.henry@fhcom.net

Copyright © 2015 - FHCOM